Plongeons – carte blanche à la HEAR


23.02.2016 #EXPOSITION #ART #ÉTUDIANTS #ANCIENS ÉTUDIANTS #ENSEIGNANTS #MULHOUSE #STRASBOURG #PARTENAIRES

Du 5 mars au 29 mai, le Centre d’art contemporain de la Fondation François Schneider à Wattwiller accueille Plongeons, une exposition d’école réunissant des étudiants, de jeunes artistes diplômés de la HEAR et des artistes-enseignants. Sur le thème du plongeon les travaux des artistes constituent le contenu de cette exposition collective.

Le commissariat est assuré par deux artistes-enseignants de l’option Art, Le Plateau à Mulhouse, Anne Immelé et Edouard Boyer :
« Nous avons voulu avoir un mot qui nous entraîne, au pluriel ou à l’impératif, dans un saut mais surtout dans un passage.
Nous avons voulu qu’au-delà des générations, cette exposition provoque à la fois des rapprochements, des associations mais favorise également les contrastes entre les œuvres pour témoigner de la complexité créative d’une école d’art comme la HEAR.
La hauteur des plongeoirs et la profondeur de l’immersion, le trouble de la surface et le vertige des promontoires, un plongeoir en verre au-dessus des têtes et un bateau qui repose au sol en attendant sa chute, une fontaine aux vœux et des chevaux plongeurs, toute la richesse de notre expérience collective a pu profiter des espaces de la Fondation François Schneider et s’y inventer. »

Plongeons

Le plongeon comme événement, singulier, multiple, collectif, comme geste aussi, comme rupture, comme relation du corps à l’élément « eau », mais aussi à l’élément « air » et à l’attraction de l’élément « terre », le plongeon comme sensation donc, mais aussi comme image. Le plongeon n’existe que par l’eau (mis à part Empédocle, rares sont ceux qui plongent dans un volcan) et figure une relation archaïque de l’homme au monde, avec celles de la marche et de la navigation.

Et si ces dernières sont horizontales, équilibrées et prolongées, le plongeon lui, est non seulement vertical mais bref et dangereux : on peut même dire qu’il représente le moment critique par excellence.

Néanmoins, le plongeon est riche de possibilités et on peut le voir comme expérience, comme géométrie, comme immersion ou comme libération, d’où le titre qui provoque une ambivalence de sens : le pluriel ou bien l’invitation impérative.

Enfin, pour l’exposition, si la présence de l’eau, au cœur des projets, sera encouragée, elle pourra aussi exister comme métaphore, tant le plongeon lui doit tout.

Les artistes

Edouard Boyer, Caroline Colas, Pauline Dubost, Ivan Fayard, Bruno Grasser, Elise Grenois, Camille Grosperrin, Clémentine Iaia, Zoé Inch, Anne Immelé, Olivier Létang, Julia Mancini, Simon Morda-Cotel, Claire Morel, Raphaël-Bachir Osman, Yvan Rochette, Emilie Saccoccio, Flora Sopa, The Fine Art Collection et Gilles Toutevoix.

Informations pratiques

Horaires d’ouverture : du mercredi au dimanche de 10h à 18h
Vernissage le vendredi 4 mars de 18h à 20h, sur invitation.
Adresse : 27 rue de la Première Armée, 68700 Wattwiller
Téléphone : + 33 (0)3 89 82 10 10

Dans le cadre du week-end de l’art contemporain
Visite guidée dimanche 20 mars à 15h00 par les artistes exposés, suivie d’un concert à 16h30 proposé par l’Académie supérieure de musique de Strasbourg–HEAR.

Visites guidées
– par les artistes exposés les dimanches 24 avril et 29 mai à 15h00.
– par un médiateur culturel programmées les dimanches 10 avril et 8 mai à 15h00.

Rejoignez l’événement Facebook

www.hear.fr
www.fondationfrancoisschneider.org